Installation de Rocrail & Rocview

Pour ceux qui ont suivi les articles précédents, vous avez dû lire que je souhaite numériser au maximum mon réseau afin d’être capable de le piloter via un ordinateur, un téléphone ou encore une tablette.

L’intérêt est d’avoir une interface la plus conviviale possible et surtout de dépasser les limitations d’une centrale (dans mon cas l’ecos d’ESU).

A terme, mon réseau doit pouvoir être complètement automatiser ou non. Soit l’ordinateur pilote les trains suivants un tableau horaire ; soit il n’assure que la sécurité du réseau en évitant les collisions… Mais nous n’en sommes pas encore là !

Pour piloter un réseau via un ordinateur, il y a plusieurs solutions logicielles. Je ne m’intéresse qu’aux solutions libres et gratuites, et qui tournent sous Linux. Par conséquent le choix est simple, c’est le logiciel Rocrail !

Rocrail est composé de deux logiciels : une application serveur et une application cliente.

L’application serveur est la partie qui sera liée au réseau via la centrale. Elle interprétera les signaux émis et reçus de la centrale.

L’application cliente est l’interface graphique. On peut avoir plusieurs clients pour un serveur. Nous notons tout de suite l’intérêt de cette architecture ; je peux avoir un client sur PC et un client sur téléphone ; ou les deux en même temps !

Rocrail est documenté au travers un wiki disponible en plusieurs langues.

Vous pouvez télécharger Rocrail ici.

J’utilise pour l’instant la révision 2404. Choisissez les fichiers adaptés à votre plateforme et à votre système d’exploitation. (Plus le numéro de révision est grand, plus votre version est récente).

L’installation étant spécifique à votre environnement, je ne vais pas m’attarder dessus. Sous Linux, il suffit d’installer le package.

Avant de lancer Rocrail, nous allons configurer l’interface réseau de notre centrale (si ce n’est pas déjà fait).

On peut alors lancer la partie serveur « rocraild » :

Puis, on lance le client « rocview » (qui est dans mon cas déjà configuré) :

Sur mon schéma, vous pouvez voir les voies, courbes et heurtoirs ; les aiguilles ; les contacts de rétro-signalisation (les petits ronds) ; les cantons (les rectangles).

Vous remarquerez que mon train stationne en « quai 2″ (les contacts sont activés). Ce qui est cohérent avec ce que donne l’ecos :

Nous allons voir comment configurer rocrail. Pour la partie serveur, il n’y a rien à faire ; tout se fait via le client.

Tout d’abord, je définis l’interface en français :

Dans le menu « Fichier », nous allons configurer les propriétés de « rocrail » :


puis, les propriétés de « rocview » :


Dans les articles suivants, nous verrons :
- comment déclarer une nouvelle locomotive / train
- comment déclarer une aiguille
- comment déclarer les points de contact (rétro-signalisation)
- comment déclarer des blocs et des cantons

Et bien sûr, nous tenterons d’expliquer la signification de chacun des paramètres vus ici.

Cette entrée a été publiée dans Debian, Linux, Rocrail, avec comme mot(s)-clef(s) , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

5 réponses à Installation de Rocrail & Rocview

  1. Teldarius dit :

    Du beau travail, les explications sont jusqu’ici très claires à mes yeux bien sur.
    A plus.

  2. Sofiane dit :

    Bonjour,
    Comment fais tu pour brancher ton logiciel au réseau? Et si on a besoin de matériel, combien ca coute?

    Sinon, c’est EXCELLENT

    • Nicolas dit :

      Bonsoir,

      Mon ordinateur est en réseau avec ma centrale Ecos. Soit tu utilises 2 cables réseau « droits » et tu relis ton ordinateur à la centrale via un switch ou un routeur. Tu peux aussi brancher ton Ecos directement à l’ordinateur en utilisant un cable réseau « croisé ».

      Le coup est donc très faible.

      Pour d’autres centrales comme la Intellibox v1. Elle est connectée à l’ordinateur via un cable série.

      Le logiciel est quant à lui configuré pour lui dire le moyen utilisé pour la connexion (voir les captures dans l’article).

      Nicolas

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>