Sensors management with Rocrail

In this article I will address a key point to control our network via Rocrail or any other software. This is the feedback signal, or simply train detection on the network. Without it, impossible to know where are the trains, and therefore impossible to give them the right orders.

You must place wisely sensors along the track. These sensors inform the detection of a train (some even allow to identify the train).

In my case, I currently only sensors based on current consumption. I use for this module RM-GB-8N of LDT and connected to my central Ecos via S88 bus.

Il est possible comme l’indique le schéma de cascader les modules de détection. Dans mon cas chaque module est équipé de 8 ports. Nous noterons donc le premier capteur “module 1 – port 1″, puis le second “module 1 – port 2″, jusqu’à “module 1 – port 8″, puis “module 2 – port 1″, etc… Il existe également des modules proposant 16 ports. Et il est tout a fait possible de combiner des modules 8 et 16 ports.

It is possible as shown in the diagram of the cascaded detection modules. In my case each module is equipped with 8 ports. So we denote the first sensor “Module 1 – Port 1″, then the second “module 1 – 2 port” to “Module 1 – Port 8″ and “Module 2 – port 1″, etc … There are also modules providing 16 ports. And it is quite possible to combine modules 8 and 16 ports.

For Rocrail, developers have been simple. He believes they exist as modules 16 ports. Therefore, with 8-port modules, we have “holes”.

Rocrail address Module Port
1 1 1
2 1 2
3 1 3
4 1 4
5 1 5
6 1 6
7 1 7
8 1 8
17 2 1
18 2 2
19 2 3

In this post, we have seen the bloc element (part of canton). In the next step, we will create the canton with Rocrail and how to use them.

Before ending, here we have seen how to detect a train, but not how to identify a train. This subject will study later.

This entry was posted in Rail layout, Rocrail and tagged , , . Bookmark the permalink.

17 Responses to Sensors management with Rocrail

  1. Didier says:

    Bonjour,

    Je suis en train d’étudier les softs disponibles pour gérer mon réseau tels que RRTC, WDGPT, ITRAIN, CDMRAIL etc…
    Rocrail fonctionne très bien sous linux et w7, et XP ……et il est gratuit par rapport à ses concurrents que j’ai déjà testé.
    je lis avec intérêt votre article sur la gestion des capteurs sous Rocrail.
    Est il possible d’utiliser un seul capteur par canton (comme sous RRTC) ?
    J’utilise une centrale Intellibox avec Rocrail et des modules RM GB 8 N.
    Cordialement,

    • Nicolas says:

      Bonjour,

      Oui bien sûr, il est possible d’utiliser qu’un seul capteur par canton. Et de simuler plusieurs capteurs comme avec RRTC…
      On peut même n’avoir aucun capteur et utiliser l’information du capteur du canton voisin (sortie de canton).

      Attention toutefois, l’utilisation d’un seul capteur est forcément moins précise ; c’est donc à déconseiller pour arrêter un train dans une gare…
      Cette remarque est vraie avec tous les logiciels.

      Nicolas

      • Didier says:

        OK

        Merci pour votre réponse.
        En fait je mets 2 sensors dans un arrêt gare (enter et in) et en rase campagne 1 sensor unique avec simulation du “in” avec un enter2in + réglage en milliseconde ?
        Sur votre plan de connexion, je vois que vous avez 2 coupures rails pour le feedback. Vous êtes en 3 rails ?
        Didier

        • Nicolas says:

          Avec deux sensors, je te conseille d’utiliser pre2enter + in
          Ça va simuler 3 capteurs, et tu seras plus précis.

          Je suis en deux rails, mais je coupe des deux cotes.

          Personnellement, en gare je mets 3 capteurs pour être plus précis. (1 cm max d’erreur à l’arrêt ; surtout que c’est un terminus). De plus cela me permet d’utiliser le capteur du “milieu de quai” en shortin. Et donc d’arrêter les trains cours (notamment ma rame mikadotrain) au milieu.

          Je recommande grandement de tester avant de tout figer…

          Note: J’utilise également rocrail pour pouvoir l’utiliser sur tablette… C’est un formidable TCO.

          Nicolas

          • Didier says:

            Cool, j’ai plus de réponse avec toi que sur les forums ….
            Il y a un mois j’étais décidé à dépenser 450 euros pour RTTC …ils abusent, j’avais testé rocrail en parallèle et on me disait (les users RTTC et WDCPT) qu’il était impossible d’utiliser 1 seul capteur par canton….lol.
            C’est en tombant sur ton post que je viens de découvrir que c’est possible. Je vais allier les deux combinaisons capteurs multiples et uniques ….à moi de faire les réglages appropriés.

            J’ai un réseau de type DB (Fleischmann époque III et IV) 8m carré environ avec 30 machines et j’ai pas assez d’yeux pour gérer.
            Donc ce sera automatique et également manuel et du ….Plaisir essentiellement.
            @+

          • Nicolas says:

            De rien…

            Pour l’instant Rocrail fait ce dont j’ai besoin ; et j’espère avoir le temps de l’améliorer. Puisque je suis développeur.

            Les modelistes ne sont pas forcément informaticiens !

            Mon réseau est moderne. Il faut d’ailleurs que je m’y remette.

            Je suis sur le forum du N. As-tu un blog ou un endroit où l’on peut voir ton réseau ?

            Nicolas

  2. neyrat says:

    Bonjour.
    Je suis curienx de voir fonctionner Rocrail car moi je n’ai jamais pu faire avancer une loco. J’utilise WDGP mais j’aimerais – pour mon petit réseau en HOe- utiliser un autre logiciel et je pense à Rocrail. Je précise qu’à ma première tentative, j’ai fait un don mais ça n’a pas fait avancer les trains.Il faut dire que j’en étais à mes débuts dans l’exploitation avec logiciel. J’ai d’ailleurs eu au début des problèmes avec WDGP que je maitrise aujourd’hui. Je précise que je n’utilise qu’un contact de rétro par canton – même dans les gares cachées… et ça fonctionne bien. Bon pour en revenir à nos moutons que faudrait-il que je fasse pour un nouveau départ ? Bravo pour ton tuto et bon WE.

    • Nicolas says:

      Sur mon blog, à partir de l’ensemble de mes posts sur le modelisme et notamment sur Rocrail, vous trouverez toutes les informations nécessaires pour utiliser Rocrail.
      Si il reste des questions, des difficultés, je pourrais essayer de vous aider.
      Nicolas

  3. Pierre says:

    Bonjour,

    super explication pour Rocrail. Toutefois, quelque chose m’échappe. J’ai fait des tests chez moi pour 1 bloc / 2 contacts (enter – in). Mais comment procéder si on met 1 seul contact pour 1 bloc ? c’est là où je n’y comprends plus rien. La locomotive va-t-elle décélérer et accélérer en entrée et sortie du point ?

    • Nicolas says:

      Si vous n’utilisez qu’un seul contact dans un bloc / canton, il faudra simuler si besoin les autres contacts. Rocrail permet de le faire. Ces événements sont communs pour tous les blocs. Vous définissez l’action à réaliser et le délai entre le 1er événement “réel” et le 2nd qui sera simulé.

      Par exemple, l’évènement “enter-in” ; on détectera réellement l’évènement “enter”, puis N milisecondes après, on simulera l’évènement “IN”.

      Je déconseille cette méthode lorsque l’on a besoin de précision !

  4. Loic says:

    Bonjour,

    je recherche une petite précision sur la découpe de mon réseau en zones.
    Est il possible de placer des capteurs par exemple le long d’une voie de parade.
    je m’explique :
    on met des capteurs adjacents à un bloc mais ce dernier est souvent un point d’arrêt comme une gare.
    Sur mon réseau j’ai ma gare cachée à un niveau inférieur et ma gare principale au niveau supérieur. Pour passer de ma gare à ma gare cachée j’ai une longueur assez importante de voie, hors si je découpe mes zones seulement au niveau de ma gare cachée et ma gare en y plaçant des capteurs et des blocs, tant qu’un train qui fait le trajet entre les 2 gares n’est pas sorti de cet itinéraire un autre train ne peut pas le suivre en empruntant le même tracé,
    alors qu’il y a largement assez de voie pour que les 2 se suivent sans se rattraper.
    Je ne sais pas si je m’explique bien, en fait j’ai bien compris comment placer mes blocs et capteurs en gare,
    mais comment découper mes parties de pleines voies en zones ?
    Si vous savez faire ça dans rocrail je suis preneur j’ai beaucoup de mal entre les notices pas en français et les
    forums en allemand.
    Merci d’avance
    Cordialement
    Loïc

    • Nicolas says:

      Pour rappel, l’ensemble des voies (votre réseau) est divisé en cantons, et chaque canton est divisé en blocs.

      Sur nos réseaux de taille réduite, très souvent un canton est délimité par les aiguillages ; mais ce n’est pas une obligation. Vous pouvez très bien avoir une voie très longue divisée en plusieurs cantons. Ce qui permet d’avoir plusieurs trains qui se suivent les uns derrière les autres.

      Sur votre réseau, un canton doit pouvoir contenir un train (avec une petite marge de sécurité). Pour des trains marchandises, il arrive que l’on déroge à cette règle, mais ça devient plus compliqué à gérer.

      Dans Rocrail, il suffit de mettre plusieurs bloc les uns à côté des autres.

      • Loïc says:

        Bonjour
        vraiment un grand merci pour ces réponses qui viennent éclairer ma lanterne.
        juste une autre question:
        quand vous dites “Dans Rocrail, il suffit de mettre plusieurs bloc les uns à côté des autres.” je n’ai besoin de mettre qu’un seul capteur avec chaque bloc, et je n’attribue aucune condition à ces capteurs comme “enter” ou “in” qui je sais servent respectivement à ralentir le train et à l’arrêter. En fait si je comprend bien, pour ces blocs de pleines de voies, pas besoin de donner une condition à chaque capteur qui leur est associé.
        Cordialement
        Loïc

        • Nicolas says:

          Dans Rocrail vous aurez un bloc qui représentera un canton de votre voie de garage.

          Je pense qu’il faudra utiliser l’événement ENTER sur lequel aucune action ne sera faite. Ainsi Rocrail affichera le nom du train dans le bloc. Et Rocrail sera capable de stopper le train qui se trouve dans le bloc N-1.

          Le but est d’avoir :
          Si train dans bloc N, alors freiner dans N-2 puis stopper dans N-1.

          • Loïc says:

            Bonjour
            merci beaucoup Nicolas pour ces réponses qui sont d’une aide très précieuse.
            La je pense que je cerne mieux la chose.
            Place aux essais
            Cordialement
            Loïc

  5. Yremia says:

    Bonjour,

    J’ai pu apprendre à utiliser et exploiter Rocrail depuis peu. J’ai pu y faire fonctionner la commande du matériel roulant.
    Cependant je reste bloqué à une étape qui est la mise en place de la détection de l’occupation d’une zone.
    Mon équipement de rétro-signalisation est le roco 10787, que j’ai pu faire fonctionner en deux clic sur un logiciel payant. En revanche via Rocrail impossible de faire quoi que ce soit…
    J’ai pourtant suivit la procédure expliqué “vaguement” dans la documentation suivante : http://wiki.rocrail.net/doku.php?id=roco-cs-fr
    Mais j’ai bien peur d’avoir loupé ou mal interprété les informations peu détaillé de celle-ci.
    Je sollicite donc votre aide et si possible m’expliquaer pas à pas les éléments a créer modifier afin de détecter une première zone.
    Je vous remercie d’avance pour votre aide et bravo pour vos articles.
    Yremia

    • Nicolas says:

      Bonjour, comme vous avez pu vous en rendre compte à la lecture de mes articles, je n’utilise pas ce type de détecteur. Il est donc difficile de vous guider dans son utilisation.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>